Témoignage de Cécile, Brevet Professionnel Fleuriste | CNPH-Piverdière (49)

Cécile, artisan fleuriste et ancienne stagiaire CAP et BP Fleuriste


Brevet Professionnel Fleuriste
Fleuristerie

Parles-nous de toi…

Je m’appelle Cécile, j’ai 35 ans et je viens à l’origine d’un autre secteur professionnel : les métiers du livre. C’est en 2015 que j’ai décidé d’écouter ma petite voix intérieure, et c’est à ce moment, que ma nouvelle vie de fleuriste a débuté. Suite à ma reconversion, j’ai obtenu mon CAP, puis le Brevet Professionnel de fleuriste en 2020 en suivant mes formations au CNPH-Piverdière. Je suis maintenant à mon compte. Mon entreprise La Ronce Bleue propose des accessoires et objets de décoration en fleurs séchées et stabilisées. Je vends en ligne mes produits sur un e-shop.

Pourquoi es-tu venue te former au CNPH-Piverdière ? 

J’ai obtenu en 2016 mon CAP Fleuriste grâce à ma formation Piverdière. J’en ai gardé un bon souvenir car c’est cette formation qui m’a permis de me lancer et débuter ma carrière. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée de nouveau vers le CNPH-Piverdière en 2019, lorsque j’ai souhaité progresser dans ma technique et approfondir mes connaissances en passant mon Brevet Professionnel Fleuriste. 

Racontes-nous ton année de formation…

L’année du Brevet Professionnel Fleuriste est riche tant sur le plan professionnel que celui de l’humain. L’équipe de formateurs est très à l’écoute. Ils nous accompagnent et soutiennent beaucoup et notamment durant toute la période du confinement. De plus, nous avons eu l’opportunité de réaliser un grand décor aux Galeries Lafayette d’Angers pour un défilé de mode ! Tandis que pendant les cours d’art floral, la formatrice nous offre de très belle gamme de fleurs pour réaliser nos compositions florales…

De cette année, je retiens surtout une formidable cohésion avec mes collègues de formation. Nous sommes toujours en contact et nous continuons de nous soutenir les uns les autres. Cette formation a répondu à mes attentes principales, à savoir : d’acquérir de nouvelles compétences dans mon approche du travail floral, mais également d’avoir une formation de base en gestion et comptabilité.

J’ai pris également beaucoup de plaisir à suivre les cours de dessin. À ce jour, j’utilise très régulièrement les techniques enseignées pour ma vie professionnelle.  

Si tu avais un dernier mot à nous dire…

Si vous vous sentez appelé par le métier de fleuriste, croyez en votre rêve et persévérez !

Fermer