Formations en horticulture

Se former : Diplômantes ou qualifiantes : des formations pour tous dans le secteur de l’horticulture

Études courtes ou longues, formation continue ou apprentissage : le secteur de l’horticulture offre aux étudiants, salariés ou chômeurs en reconversion professionnelle, tout un panel de formation pour se qualifier et obtenir des diplômes.

Découvrir le métier d'horticulteur >

Que ce soit en production fruitière, en culture légumières ou en horticulture ornementale, l’horticulture est un secteur qui offre une importante diversité de métiers. Ce secteur s’adresse à des personnes passionnées et attirées par le travail en plein air. Ces métiers sont accessibles par des formations allant du niveau CAP à la licence professionnelle, voire au diplôme d’ingénieur.

Néanmoins, l’horticulture est une filière qui recrute principalement en production. C’est pourquoi les niveaux les plus appréciés sont

  • CAP agricole métiers de l’agriculture horticulture
  • Titre Professionnel Ouvrier de Production Horticole.

Certaines exploitations proposent aussi des postes de chefs d’équipe ou de chef de culture. Ainsi, il existe des formations de niveau Bac tels que :

  • Brevet Professionnel Responsable de productions légumières, fruitières, florales et de pépinière
  • Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole

L’horticulture a également besoin de commerciaux. Pour ces postes en jardinerie, le Titre Professionnel Vendeur Conseils en Magasin est fortement recommandé. Le monde de la fleuristerie offre également des opportunités via des formations spécifiques (CAP Fleuriste, BP Fleuriste).

Tous les diplômes du ministère de l’Agriculture sont accessibles par plusieurs voies : scolaire, apprentissage, formation continue ou professionnelle et VAE. Renseignez-vous directement auprès de notre établissement.

C’est quoi la production horticole ?

L’horticulture est une vaste filière que l’on divise en plusieurs sous-filières : fruits, légumes et plantes d’ornement. Les métiers sont donc très diversifiés et regroupent de nombreux acteurs en France.

On différence souvent les horticulteurs de la façon suivante :

  • Horticulture légumière
  • Horticulture fruitière (production de fruits, à pépins ou à noyau, petits fruits et les fruits à coque)
  • Horticulture ornementale : culture de plantes d’agrément (fleur coupée, bulbe, plante pour massif, plante en pot…)

L’horticulture n’inclut pas les secteurs céréalier, sylvicole et oléagineux, qui font partie de l’agriculture. On y inclut parfois le secteur du paysage.

Les secteurs de l’horticulture :

  • Maraîchage : Le maraîcher cultive et produit des légumes en plein champ ou sous abris. Il prépare les sols, sème les graines et les plants, arrose ou irrigue, fertilise, protège contre les parasites. Il observe et surveille chaque jour la croissance des légumes et veille à leur bon état. Il effectue la récolte et le conditionnement pour la vente.
  • Floriculture : Le floriculteur réalise les opérations techniques liées à la culture de plantes en pots, de plantes à massif, de bulbes ou de fleurs coupées. Il exerce son activité le plus souvent sous abris (serres ou tunnels), et parfois en plein air. Ses tâches varient selon le cycle des périodes de mises en culture et des saisons.
  • Pépinière :   Le pépiniériste réalise les opérations techniques liées à la culture des végétaux d’extérieur (arbustes fruitiers, arbres d’ornement, plants viticoles ou forestiers) en pleine terre ou en conteneurs.
  • Arboriculture : L’arboriculteur cultive des arbres généralement fruitiers dans un but commercial. L’arboriculteur organise le verger en vue d’optimiser la quantité et la qualité des fruits produits. La plantation, la taille, l’éclaircissage, la récolte et la vente des fruits sont les principales tâches.
Fermer